Extrait UCEM, La « dynamique » de l’ego

« Nul ne peut échapper des illusions à moins de les regarder, car ne pas les regarder est la façon de les protéger. Il n’y a pas lieu de reculer devant les illusions, car elles ne peuvent pas être dangereuses. Nous sommes prêts à regarder de plus près le système de pensée de l’égo parce qu’ensemble nous avons la lampe qui le dissipera ; et puisque tu te rends compte que tu ne le veux pas, tu dois être prêt. Soyons très calmes en faisant cela, car nous ne faisons que chercher honnêtement la vérité. La « dynamique » de l’égo sera notre leçon pendant quelque temps, car nous devons d’abord l’examiner pour ensuite voir au-delà, puisque tu l’as rendue réelle. Ensemble, tranquillement, nous déferons cette erreur, puis nous regarderons au-delà vers la vérité.



Qu’est-ce que la guérison, si ce n’est l’enlèvement de tout ce qui fait obstacle à la connaissance ? et comment peut-on dissiper les illusions, si ce n’est en les regardant en face, sans les protéger ? n’aie pas peur, donc, car ce que tu regarderas, c’est la source de la peur, et tu commences à apprendre que la peur n’est pas réelle. Tu apprends aussi que ses effets peuvent être dissipés par le simple déni de leur réalité. L’étape suivante est évidemment de reconnaître que ce qui n’a pas d’effets n’existe pas. Les lois n’opèrent pas dans le vide et ce qui mène à rien ne s’est pas produit. Si la réalité se reconnaît à son extension, ce qui ne mène à rien ne peut être réel. N’aie pas peur, donc, de regarder la peur, car elle ne peut être vue. Par définition, la clarté défait la confusion ; et de regarder les ténèbres à la lumière doit les dissiper. »


Un Cours En Miracles, chap.11 Dieu ou l’égo, IV La « dynamique » de l’égo, p.217