Extrait "Les sermons" de Maître Eckhart, sermon 3

Extrait « Les sermons » de Maître Eckhart


« Qu’un homme ait une vie paisible, c’est bien, qu’un homme supporte une vie pénible avec patience, c’est mieux, mais qu’on ait la paix dans une vie pénible, c’est le mieux. Qu’un homme aille aux champs, y dise sa prière et connaisse Dieu, ou qu’il soit à l’église et connaisse Dieu : s’il connaît Dieu davantage parce qu’il est dans un lieu tranquille comme ce l’est d’habitude, la cause en est sa faiblesse, non pas Dieu, car Dieu est le même en toutes choses, en tous lieux, et il est prêt à se donner également dans la mesure où cela dépend de lui, et celui-là connaît Dieu justement qui le reconnaît de manière égale. »